L’été et ses dangers

Si le cheveu très gras est plus beau grâce au soleil et à la mer, tous les autres types de cheveux, au contraire, souffrent pendant l’été. Le soleil, le sel de la mer, le chlore des piscines, le vent, le sable, mais aussi les colorations, les permanentes, les brushings… agressent le cheveu qui devient cassant, rêche au toucher, difficile à démêler, terne et fourchu.

Le soleil, surtout s’il est associé au bain de mer, accentue le dessèchement du cheveu. En effet, le sel assèche l’enveloppe capillaire en absorbant l’eau qu’elle contient. Quant aux grains de sable, ils rayent la tige capillaire, provoquant une « explosion » de l’écaille du cheveu. Plus le cheveu est fin et fragile, plus il va atteindre son point de rupture (se casser) rapidement. Résultat : le cheveu devient sec, cassant, terne…

Le soleil durcit le cuir chevelu, c’est pourquoi il est conseillé de faire des massages pour décoller et assouplir le cuir chevelu (avant chaque shampooing et lors de l’application de l’après-shampooing)

Réparer les dégâts et préparer la repousse

Mieux vaut prévenir que guérir ! Malheureusement, si l’on a été négligent pendant l’été, on se retrouve à la rentrée avec des cheveux abîmés. Voici quelques conseils pour réparer ce qui peut l’être, redonner aux cheveux force et beauté et préparer au mieux la repousse.

– Avant chaque shampooing, appliquez un masque nourrissant sur toutes les longueurs (mais pas sur le cuir chevelu). L’idéal est de l’appliquer la veille du shampooing, en massant bien votre cuir chevelu, et de dormir avec.

– Le lendemain, faites votre shampooing, en veillant à utiliser un shampooing très doux, adapté à votre type de cheveux.

– Puis appliquez un après-shampooing ou un masque réparateur (composants : huile de palme, huile de germe de blé, karité, moelle de bœuf, etc.). Laissez agir une dizaine de minutes avant de rincer à l’eau tiède avec un jus de citron ou du vinaigre pour enlever le calcaire et faire briller vos cheveux. (utilisez ce mélange toute l’année pour rincer vos cheveux)

– Appliquez enfin une crème de jour pour les cheveux. Sans rinçage, elle protège et nourrit le cheveu.

Evitez absolument les colorations et décolorations pendant quelques temps pour laisser à vos cheveux le temps de se réparer, de redevenir forts et résistants. De toutes manières, une coloration ne prendra pas bien sur un cheveu abîmé. Bannissez les défrisages, permanentes et autres techniques agressives… attendez que vos cheveux aient retrouvé une bonne santé, sinon les risques seront plus grands et irréversibles. Ce n’est pas non plus le moment de faire des extensions, vos cheveux fragilisés ne le supporteraient pas. Patientez quelques mois si vous voulez garder de beaux cheveux !

Si vos pointes sont fourchues, coupez-les juste au dessus de la partie abîmée. En effet, les masques et soins ne répareront pas vos pointes si celles-ci sont déjà fourchues. D’autre part, les fourches risquent de « remonter » le long de la tige capillaire, c’est pourquoi il vaut mieux les couper avant qu’elles ne soient trop importantes. Plus vous les couperez tôt, moins vous aurez de longueur à couper.

Si vos cheveux restent très abîmés, vous pouvez prendre de la gélatine associée à des vitamines (A, B et E) et du souffre en cures de quelques mois. Demandez conseil à votre pharmacien pour qu’il vous donne les doses qui vous correspondent.

Une alimentation équilibrée toute l’année permet de garder de beaux cheveux. Des carences rendent les cheveux plus fragiles, plus vulnérables devant les agressions de l’été. Pour préparer au mieux la croissance de vos cheveux, pensez à manger des protéines, des graisses d’origine végétale (huile de soja) et des vitamines (B5 dans le jaune d’œuf ou le foie de veau et B6 dans le jambon et la levure de bière, E dans l’huile de germe de blé et A dans le foie de veau, l’huile de foie de poisson, le persil, les carottes, etc.), des oligo-éléments (cuivre dans les huîtres, zinc dans les huîtres et les haricots secs, sélénium dans le foie et les huîtres, soufre dans l’algue, l’ail, le pollen et le germe de blé) et enfin des minéraux (calcium dans le poisson et les produits laitiers, magnésium dans le cacao, et fer dans les moules, les abats, les viandes, les fruits secs, et les épinards). Tous ces nutriments, essentiels à la force et à la vitalité de vos cheveux, les aideront à pousser plus vite, à être plus beaux et plus résistants, toute l’année.

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Post Navigation