Colorations à travers le vingtième siècle

Faites, après consultation de votre coiffeur, comme ….

Greta Garbo et Jean Harlow dans les années ’30
Le blond était à la mode, du blond naturel au véritable blond platiné. Les colorations restaient réservées aux grandes stars du cinéma.

Les parisiennes dans les années 40
Quelques boucles dans une coloration plus claire que la couleur naturelle du cheveu. La technique du balayage trouve son origine en France. A l’époque, le coiffeur utilisait encore du papier sulfurisé pour faire des mèches dans les cheveux.

Marylin Monroe et Brigitte Bardot dans les années 50.
Encore plus de blond, à nouveau dans toutes les nuances possibles.

Janet Street Porter et Mary Quant dans les années 60
Blond, brun, roux et noir : tout était possible tant que cela se limitait à une seule couleur. De nouvelles techniques permirent aux colorations de percer auprès du grand public.

Les adeptes du mouvement punk dans les années 70
Des couleurs extrêmes et explicites apparurent dans le paysage de la mode.

Linda Evangelista et Madonna dans les années 80.
Les cheveux étaient teints et cela pouvait se voir. Les modèles portaient chaque fois une nouvelle coiffure avec une couleur adaptée. A chaque étape de sa carrière, Madonna a développé un nouveau look (et encore maintenant).

Les années 90 : Faites comme vous le souhaitez !
Tout est possible et tout est permis. Chaque saison apporte ses nouvelles lignes avec des coupes, des couleurs et des looks très divers. Les colorations sont devenues une partie de notre mode de vie, elles permettent d’améliorer notre look.

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Post Navigation