Le shikakaï est une poudre  ayurvédique utilisée en Inde pour laver et conditionner les cheveux. Cette poudre est obtenue à partir des cosses de l’Acacia Concinna.

Les propriétés du shikakaïshikakai

Riche en saponines le shikakaï permet de laver les cheveux tout en douceur et en respectant le cuir chevelu puisque son PH légèrement acide (entre 4,5 et 5 pour le mélange que j’utilise) est donc en accord avec celui de nos cuirs chevelus.

Mais le shikakaï possède de nombreuses autres propriétés qui en font un soin extrêmement efficace pour les cheveux. Ainsi, il a une action démêlante et adoucissante. A tel point, qu’il est tout à fait possible de se passer d’après shampoing lorsqu’on l’utilise. Après un shampoing au shikakaï vos cheveux seront propres, doux, démêlés, plus volumineux et brillants. Il renforcerait également les cheveux et favoriserait la pousse. Le produit parfait en un mot !

La préparation du shikakaï

Pour utiliser votre shikakaï vous n’aurez besoin que de poudre de shikakaï et d’eau (ou de lait pour les cheveux secs).

Dans un bol, mélanger 2 càs de shikakaï avec de l’eau afin d’obtenir une préparation liquide. Pour vous donner une idée, j’ajoute une cuillère à soupe de lait et environ 20 cl d’eau.

Vous verrez en le mélangeant que le shikakaï mousse très légèrement.

Votre shampoing au shikakaï est prêt. Vous pouvez, pour faciliter l’application, transvaser le mélange dans un flacon de shampoing vide.

Utilisation du shampoing au shikakaï

Utilisez votre shampoing au shikakai sur cheveux humides. Massez le cuir chevelu avec le mélange et faites glisser sur les longueurs. Comme le produit ne mousse pas, il est un peu plus difficile à appliquer qu’un shampoing « classique ». C’est pour cela que j’utilise autant d’eau, cela permet de répartir plus facilement ce shampoing sur l’ensemble des cheveux.

Rincez ensuite longuement vos cheveux.

J’ai déjà utilisé le shikakaï avec succès pour rincer des bains d’huiles, je n’utilise ensuite pas d’après shampoing mais termine, comme toujours, par un rinçage au vinaigre de cidre.

Variantes

Vous pouvez, si vous le souhaitez, ajouter de nombreux ingrédients à votre shikakaï.

Certains y ajoutent des huiles essentielles afin de cacher l’odeur du shikakaï qui est assez forte et qui peut fortement déplaire. Personnellement, je la déteste mais elle ne reste pas sur les cheveux une fois secs.

D’autres y ajoutent des actifs comme le miel, le panthénol, l’aloe, … Mais faites tout de même attention. Le shikakaï est un produit lavant très doux, et trop d’actifs risquent de le rendre inefficace.

Vous pouvez sans problème remplacer l’eau du mélange par une décoction de plantes adaptés à votre type de cheveux.

Je vous laisse la recette de shampoing tout doux au shikakaï d’Enora. C’est la seule autre recette que j’utilise pour préparer mon shikakaï, mais je ne l’ai jamais testée pour rincer un bain d’huile. En même temps, les cheveux sont parfaitement nourris et hydratés avec ce shampoing.

  • 3 càs de shikakaï
  • 1 càc de miel
  • 1 càc de vinaigre
  • 1/2 càc de phytokératine
  • 1/2 càc de gel d’aloe vera

Les différentes marques de shikakaï

J’ai testé deux shikakaï différents. Le premier est celui de la marque hesh que l’on trouve en boutique indienne et le second est celui d’aroma-zone.

Les deux sont très différents. Celui de la marque Hesh est nettement plus foncé et a une odeur beaucoup plus prononcée. Celui d’aroma-zone, plus clair, est également beaucoup plus fin.

A l’essai, je préfère nettement celui de la marque Hesh, car même s’il est plus facile de faire des grumeaux avec,  il est beaucoup plus efficace et soigne réellement les cheveux. Avec le shikakaï AZ, j’ai trouvé mes cheveux moins propres et le soin était quasi inexistant.

C’est dommage, car celui d’aroma-zone était moins cher. Mais vu la quantité de poudre nécessaire, et la possibilité de se passer d’AS, je trouve que le shikakaï reste un soin très abordable, même si un peu difficile à trouver.

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Post Navigation