Tout comme l’apparition des rides, le blanchiment des cheveux est un signe extérieur du vieillissement de l’organisme. A quoi est-il dû ?

La couleur des cheveux

La couleur naturelle des cheveux et de la peau est liée à la mélanine, un pigment produit par des cellules cutanées spécialisées (les mélanocytes). Les mélanocytes responsables de la coloration des cheveux sont situées à la base des follicules pileux. La mélanine est ensuite transportée sous forme de grains dans la tige du cheveu.

La couleur de la chevelure varie selon la quantité de mélanine. Les blonds ont peu de grains de mélanine, à la fois au niveau des cheveux et de la peau : ils ont souvent la peau claire. En revanche, la mélanine est présente en plus grande quantité dans les cheveux et la peau des personnes brunes… qui ont aussi la peau plus mate.

Lorsque la mélanine se fait rare

Les cheveux blancs apparaissent lorsque les mélanocytes réduisent leur activité : les grains de mélanine se raréfient dans le cheveu, celui-ci se décolore. Ainsi les cheveux nous paraissent colorés en blancs alors qu’en réalité ils sont dépigmentés.

A quoi c’est dû ?

L’apparition de cheveux blancs est un phénomène inéluctable lié à l’âge. Avec les années, les mélanocytes vieillissent et ralentissent leur production : les cheveux deviennent progressivement gris puis blancs.

Des facteurs génétiques entrent en jeu : on blanchit plus jeune dans certaines familles que dans d’autres. Le blanchiment des cheveux est d’ailleurs quasiment absent chez certaines populations, comme par exemple chez les Indiens d’Amérique.
Enfin, un stress important peut faire brutalement blanchir les cheveux. Pas d’angoisse supplémentaire : ce phénomène est souvent transitoire.

 

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Post Navigation