Voici le retour en image de mon opération henné neutre de cette semaine pour vous montrer que sous ses airs de chantier, faire un henné peut être amusant, et surtout bénéfique pour vos cheveux. Pour ceux qui ont peur de se lancer, de faire la préparation, de bien doser l’eau, et de bien l’appliquer, vous devriez être rassurés ou effrayés après la lecture et la vue de cet article.

Qu’est-ce que le henné neutre ?

Petit retour rapide après l’article sur les hennés, sur cette drôle de bête qu’est le henné neutre.

Le henné neutre, ce n’est pas à proprement parlé du henné. C’est une plante nommée cassia obovata qui est utilisée pour le soin des cheveux afin de les renforcer, d’apporter brillance et de réguler la production de sébum en assainissant le cuir chevelu.

Le henné neutre ne colore pas les cheveux lorsqu’il est composé à 100 % de henné neutre.

La casse peut cependant libérer des pigments de couleur jaune – dorée. Ces pigments ne se développent qu’en milieu acide et en laissant la pâte reposer 12 heures avant l’application. Dans ces conditions, de légers reflets pourraient apparaitre sur des cheveux très clairs ou blancs.

Mais en utilisation courante, le henné ne changera en aucune manière votre couleur de cheveux. De quoi rassurer les heureux détenteurs d’une fantastique couleur naturelle souhaitant, à juste titre, la préserver.

Pourquoi faire un henné neutre ?

Outre pour le soin, si vous n’avez jamais fait de henné je vous conseille fortement de vous faire la main avec du henné neutre.

En effet, le henné neutre permet généralement d’obtenir une pâte de henné plus simple à appliquer, et qui se rince plus facilement.

Le henné neutre ne nécessite pas le port de gants, vous sentirez donc mieux ce que vous ferez au moment de l’application. Pour une première fois, cela sera beaucoup plus facile.

Le henné neutre ne colore pas, donc si vous l’appliquez mal et ne le répartissez pas bien, cela n’aura aucun impact sur votre couleur de cheveux. Pas de risques donc, de se retrouver avec des cheveux bicolores ou avec le front, le cou et les oreilles oranges.

En définitive, c’est un très bon soin capillaire qui vous permettra de vous entrainer avant de passer à l’étape coloration.

Le henné neutre et la coloration chimique

Petit rappel, le henné neutre peut être utilisé sur des cheveux ayant été traité par des colorations et des permanentes à condition qu’il soit d’origine sûre et 100 % naturel.

Faites tout de même une mèche d’essai, la première fois, pour vérifier qu’il n’y a aucun soucis de compatibilité.

Le henné neutre est un produit qui s’estompe rapidement, entre trois semaines à deux mois. Il n’y a donc normalement pas de problème pour faire après ces délais une nouvelle coloration sans risque de voir la couleur mal prendre. Cependant, n’ayant pas testé ce retour au chimique, et n’y étant pas par ailleurs favorable, je ne saurai vous le conseiller.

Le henné neutre dans les mélanges de henné

Vous pouvez utiliser le henné neutre pour diluer d’autres hennés afin d’avoir une coloration moins forte. Cependant, sachez qu’une infime dose de henné naturel ou lawsonia inermis prendra très rapidement le dessus. Une cuillère à café dans 100 g de henné vous donneront déjà des reflets roux sur une base claire.

Quel henné neutre choisir ?

Si vous voulez être certains d’utiliser un henné de bonne qualité, voilà les marques de henné que je vous recommande :

– le henné neutre aroma-zone. Un henné de bonne qualité complétement pur.

– le henné neutre centifolia. Mon préféré, celui que j’utilise dans cet article. Il a l’avantage d’être le moins cher et le plus frais de ceux que j’ai testé.

– le henné neutre de shiraz : Je ne l’ai pas testé à cause de son prix, mais j’en ai eu de très bons échos. Ce henné se distingue des autres car il est composé de ziziphus spina cristi.

Il existe d’autres hennés, sans doute d’aussi bonne qualité sur le marché. Mais n’ayant pas eu d’échos de personnes proches ou testés moi même, je n’en parle pas ici. Pour avoir essayé les hennés neutre henné color et hennénatur, ils sont de qualité bien inférieure à ceux cités, et ils contiennent une petite quantité de lawsonia inermis. Si possible, évitez-les.

Le henné neutre en pratique

Matériel et ingrédients pour le henné neutre

On commence les choses sérieuses par les ingrédients que vous devez avoir pour faire votre henné neutre :

  • du henné neutre (450 g environ pour mes cheveux assez épais et arrivant aux fesses, j’utilisais 300 g quand ils faisaient 20 cm de moins. C’est à adapter en fonction de votre longueur et épaisseur).
  • de l’eau (entre 300 et 350 ml pour 100g de henné)
  • un vieux T-shirt
  • une bassine ou un saladier
  • Un ustensile pour mélanger
  • Du papier cellophane.

Ingrédients facultatifs que j’ai utilisés :

  • des fleurs de soucis et de camomille pour transformer mon eau en décoction spéciale reflets cheveux roux et dorés (totalement facultatif)
  • de la bière pour les reflets cheveux clairs, la brillance et le volume qu’elle donne aux cheveux (facultatif mais utile pour éviter l’effet asséchant du henné)
  • deux yaourt natures (facultatif mais fortement conseillé pour ne pas avoir les cheveux asséchés, encore mieux avec de la crème fraiche ou du fromage blanc, ou tout autre laitage à forte teneur en matière grasse)
  • de l’huile de chanvre (facultatif mais conseillé, pour éviter l’effet asséchant encore une fois. Je n’en utilise pas avec le henné colorant pour faciliter la prise de la couleur, mais le problème ne se pose pas avec le henné neutre. Vous pouvez utilisez n’importe quelle huile végétale)

La préparation du henné

Si vous le souhaitez, vous pouvez remplacer l’eau par une décoction de plantes vous permettant d’entretenir les reflets de votre couleur. Cette étape est totalement facultative, et votre soin restera tout aussi bénéfique en la sautant. L’image de gauche vous permet d’avoir une idée de la quantité de plante que j’utilise pour 150 cl. Filtrez votre préparation pour l’utiliser dans votre henné.

Commencez par verser le henné dans votre récipient. Celui doit être suffisamment grand et ne pas être en métal. D’une manière général il faut éviter de mettre les hennés en contact avec des ustensiles métalliques. Concernant les hennés colorants, attention aux saladiers en bois ou dans certains plastiques qui peuvent être colorés. J’utilise une bassine que je réserve à cet effet. Elle est très large et je la trouve plus pratique qu’un petit saladier. J’ai de l’espace pour bien touiller et pour faire retomber du henné au moment de l’application.

Ajoutez ensuite progressivement l’eau préalablement chauffée et mélangez en évitant la formation de grumeaux. Préférez un ajout au fur et à mesure afin de ne pas vous retrouver avec une pâte trop liquide qui pourrait vous causer des soucis de coulures pendant la pause.

J’utilise un liquide chauffé afin d’aider à l’extraction des principes actifs de la plante. Cependant, comme pour le bon thé, n’utilisez pas de l’eau trop bouillante afin de ne pas détruire ses propriétés.

Ici j’ai utilisé 125cl de décoction de camomille et de soucis et 25 cl de bière blonde. Mais vous pouvez tout à fait vous contentez d’eau chaude.

Une fois votre mélange lisse et sans trop grumeaux (oui il m’en reste plein sur la photo ^^), vous pouvez ajouter vos ingrédients actifs. Une cuillère à soupe d’huile végétale de chanvre et deux yaourts nature pour moi. Vous mélangez bien le tout.

Votre pâte de henné est prête et doit avoir une texture fluide sans être trop liquide.

Inutile de laisser poser le henné neutre, vous pouvez directement passé à l’étape la plus drôle : la pose dans vos cheveux.

L’application du henné

Le henné, et surtout le henné neutre, s’applique sur cheveux non lavés. C’est à dire le jour où vous auriez du faire un shampoing. Les hennés colorants peuvent être appliqués sur cheveux propres pour faciliter la prise de la couleur, mais cela ne s’applique pas ici.

Enfilez votre vieux t-shirt ou tout autre vêtement que vous n’avez pas peur de tâcher. Peignez-vous consciencieusement les cheveux pour éviter tous les nœuds.

Séparez l’ensemble de votre chevelure en sections fines et attachez-les en chignon sur le sommet de votre tête. Placez votre préparation de henné dans votre baignoire ou dans un endroit que vous pourrez nettoyer facilement et commencer l’application dans vos cheveux.

Détachez un premier chignon pour libérer une mèche de cheveux. Celle qui se trouve à la base de la nuque. Enduisez généreusement vos mains de henné (pas de gants nécessaires avec le henné neutre) et appliquer soigneusement et en couche épaisse sur la mèche de cheveux. Écartez bien la mèche pour vérifier que tous les cheveux ont bien été recouverts de henné.

Quand vous avez fini avec une mèche, enlevez le chignon juste au dessus et continuez. A chaque fois, prenez soin de bien enduire les cheveux au niveau du cuir chevelu.

Les première fois vous mettrez du temps pour appliquer votre henné, mais avec l’expérience vous irez de plus en plus vite et vous en mettrez de moins en moins dans votre salle de bain au profit de vos cheveux.

Une fois l’ensemble de vos cheveux enduits de henné, rassemblez votre chevelure en une sorte de chignon sur le sommet de votre tête. Enrubannez le tout dans du cellophane. Rincez ensuite soigneusement votre cou, front, oreille, … afin d’éliminer le henné qui ne devrait pas s’y trouver. Comme vous pouvez le voir, malgré les années, je continue à en mettre un peu partout. Vous pouvez ensuite prendre le temps de nettoyer votre petit chantier.

Le temps de pose du henné neutre

Le henné neutre n’étant pas colorant. Une heure suffit amplement pour bénéficier de ses bienfaits. Vous devez donc le garder entre une heure à deux heures, plus serait inutile.

Avec des cheveux très longs et épais, cela peut être très lourd et donc fatiguant. En plaçant le cellophane, essayez de bien équilibrer le poids sur votre tête et pendant le temps de pause installez-vous confortablement pour ne pas avoir mal à la nuque ou au dos.

Le rinçage du henné

Selon la méthode traditionnelle, il ne faut pas faire de shampoing pour rincer son henné. Le henné à lui seul va vous laver les cheveux.   Mais moi j’aime bien me faire tout de même un shampoing pour être certaine d’avoir tout bien éliminé. Mais techniquement, le rinçage à l’eau et l’utilisation de l’après shampoing permettent de rincer entièrement le henné.

Voilà comment je procède :

  • Je me rince longuement les cheveux à l’eau pour éliminer le maximum de henné.
  • J’applique mon AS sur l’ensemble de mes cheveux.
  • Je rince longuement. L’AS permet de faire glisser les particules de henné plus facilement.
  • J’applique mon AS sur les longueurs uniquement. Puis sur les racines, j’applique mon shampoing. Je me masse le cuir chevelu et fait descendre la mousse sur les longueurs.
  • Je rince à nouveau longuement. A la fin de cette étape, l’eau doit être claire.
  • Je termine par mon vinaigre de rinçage.

Les résultats du henné neutre

Une fois vos cheveux secs, vous devriez les trouver plus brillants et renforcés. Parfois le henné assèche légèrement les cheveux, ce qui peut être éviter par l’ajout de produits laitiers gras (yaourts grecs, fromage blanc, crème fraiche), huile végétale, …

Le henné neutre me rend également les cheveux plus légers et un peu plus volumineux. Il a également tendance à lisser légèrement mes cheveux.

Concernant le henné centifolia : C’était la première fois que je l’utilisais. J’ai trouvé la poudre très fine et donc très agréable à préparer et surtout à rincer. Le henné sentait bon les épinards frais (enfin quelque chose d’approchant). J’aime beaucoup (oui je suis une malade) l’odeur du henné neutre, et le fait que celui-ci sentait vraiment m’amène à penser qu’il était assez frais.

Et pour illustrer cela, quelques photos de mes cheveux prises le lendemain et surlendemain du henné. La couleur n’est jamais la même, mais mon appareil photo en fait un peu à sa tête en ce moment.  Au passage, mes cheveux mesurent aujourd’hui 100 cm. Je suis contente d’avoir retrouvé le mètre.

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Post Navigation