Lorsqu’on colore ses cheveux en totalité, c’est parce qu’on a beaucoup de cheveux blancs. Un geste moins agressif que le balayage. Et c’est sans doute pourquoi les femmes concernées utilisent moins de soins que celles qui font des mèches : 54 % contre 59 %. Mais la plupart d’entre elles se plaignent de la perte de couleur au fil des shampooings, et peut-être plus encore du manque d’éclat entre deux applications. Lorsqu’en plus, on rajoute quelques mèches pour éviter l’effet « casque », il devient difficile d’avoir de beaux cheveux plus de quinze jours d’affilée. A moins d’utiliser des produits fixant la couleur et de prendre soin de votre chevelure.

Egayez votre blond

Tous les blonds ont tendance à jaunir et à ternir, et cela est dû aux rayons ultraviolets. « Prendre l’habitude, chaque matin, d’appliquer quelques gouttes d’huile, de spray ou de sérum contenant des filtres solaires est un réflexe préventif idéal pour fixer sa couleur ». Faire précéder chaque shampooing d’un soin à base d’huile végétale (karité, palme) sur les longueurs, surtout si l’on a les cheveux secs, en est un autre. Car plus la tige pilaire est rêche, moins la couleur tient. A compléter avec le tandem shampooing et masque repigmentants, pour maintenir sa nuance plus longtemps.

Epicez votre brun ou votre roux

Les nuances bruns, rouges, marrons ou violine sont celles qui se délavent le plus et qui perdent leurs reflets aux premiers shampooings. Il est donc important de surnourrir les cheveux et cela, dès l’application de la couleur. « Etaler une huile sur les longueurs en même temps que la préparation colorante fixe la teinte, tout en la protégeant, et donne du lustre », précise Jean-Luc Capon, directeur de salon. Il est donc important d’utiliser chaque soir quelques gouttes d’une huile végétale. Enfin, utiliser un avant-shampooing et un masque repigmentant prolongera votre couleur.

Articles similaires:

Poster un commentaire

Post Navigation